Google+ Followers

Sunday, July 30, 2017

Seen through the eyes of children

When we think of heaven, what do we expect to see?  Some thoughts in this week's reflection about the sincerity of prayer and the ultimate goal of a life of faith.


What do we pray for?

Close your eyes and think back – if you can – to the first time you ever prayed.  For many of us, our first experiences of prayer happened while we were little children.  If you pay attention to the words that children use when they pray, you’ll quickly discover that although the language is simple, the intent is most sincere.  The prayer of a child is most often focused on others: God bless mommy, God bless daddy and so on.

There is great wisdom in the prayers of children.  This is the same wisdom that was recognized in the prayer that was offered by Solomon.  We heard this account in the first reading of today’s liturgy.  The Lord himself appeared to Solomon in a dream and invited him to ask for anything he wanted (1 K 3:5).  In response, Solomon could have asked for riches or for prestige, and yet he must still have had the heart of a child because he didn’t ask for things, but he asked for an understanding mind ... for the ability to discern between good and evil (1 K 3:9).  Could it be true that such wisdom is born in the heart of a child, and that the most sincere prayer comes from the depth of a child-like heart even in the case of adults?

It’s not easy to remain child-like when the responsibilities of life keep crowding in, but this is exactly what we must do so that we can prepare our hearts for the great joy that awaits us in heaven.  Have you ever wondered what heaven will be like?  In the gospel passage we heard today, Jesus gives us three images: heaven will be like treasure hidden in a field (Mt 13:44) or a pearl of great value (Mt 13:46) or a net that is thrown into the sea and catches fish of every kind (Mt 13:47).  In each of these cases, the images portray a possession that brings exceeding joy to the heart.

Do you remember what it was like to pray with the simple faith of a child?  Do you remember what it was like to be filled with anticipation?  Are you ever excited about  the future?  God has predestined us for heaven (cf Rom 8:29-30) our ultimate homeland, the place where we will all be welcome, the place where we will all remember what it was like to pray with the simple faith of a child.



Pour quoi devrons prier?

Je vous invite à fermer vos yeux et à retourner à votre première rencontre avec le Seigneur dans la prière.  Pour plusieurs, nos souvenirs de la prière remontent au temps où nous étions enfants.  Les paroles des enfants en prière sont simples mais on peut y découvrir une sincérité profonde.  Les enfants prient souvent pour d’autres personnes: Petit Jésus, bénis mon papa, bénis ma maman ...

Il y a une sagesse qui se trouve dans les prières des enfants.  Cette même sagesse était également évidente dans la prière offerte par Salomon.  Nous avons entendu les détails dans la première lecture.  Le Seigneur est apparu à Salomon en songe et l’a invité à demander ce qu’il voulait (1 Rois 3,5).  S’il voulait, Salomon pouvait demander des richesses, la prestige, mais moi je pense que celui-là avait encore le coeur d’enfant parce qu’il ne demandait rien sauf un coeur intelligent pour juger ... pour discerner le bien et le mal (1 Rois 3,9).  Une telle sagesse se trouve dans le coeur d’un enfant.  C’est dans le coeur des enfants qu’on trouve la prière la plus sincère, que bien des adultes conservent.

Lorsqu’on est adulte, c’est de plus en plus difficile de garder un esprit d’enfant, mais c’est justement cette esprit qui nous permet de bien préparer nos coeurs pour la grande joie qui nous attend au ciel.  Vous êtes-vous jamais demandé ce qui nous attend dans le royaume des cieux?  Jésus nous propose trois images dans l’évangile: la vie au ciel sera semblable à un trésor caché dans un champ (Mt 13,44) ou bien une perle de grand prix (Mt 13:46) ou encore un filet jeté dans la mer qui ramasse des poissons de toute espèce (Mt 13,47).  En utilisant ces images, Jésus cherche à nous faire comprendre que la promesse de la vie céleste nous portera une joie profonde et inestimable.

Avez-vous des souvenirs de la prière des enfants?  Vous souvenez-vous des moments d’attente?  Êtes-vous toujours excité de découvrir les aventures à venir?  Le Seigneur nous a prédestinés pour les cieux (cf Rom 8,29-30), pour notre patrie céleste, là où nous serons tous et toutes accueilli, là où nous nous souviendrons tous comment prier avec la foi d’un enfant.
Post a Comment